Informations générales Reproduction des loutres

La loutre en Ariège et ses caractéristiques

la loutre en Ariège

L’anatomie de la Loutre en Ariège

La loutre d’Ariège est un mammifère qui mesure entre un mètre et un mètre vingt-cinq. Son poids varie de huit à douze kilogrammes. Son pelage dense de l’ordre de 50 000 poils par cm2 lui permet de ne pas avoir froid sous l’eau. Ses yeux, ses oreilles, sa bouche et son nez sont alignés.

Elle a de grandes moustaches et un museau de forme particulière. Ses moustaches lui servent à détecter ses proies dans l’eau. Elle a une queue qui lui sert de gouvernail. Ses pattes palmées, quant à elles, lui servent pour la vie aquatique et lui permettent de nager plus vite. Ses capacités hydrodynamiques lui servent à aller à 6 km par heure sous l’eau pour 3 km par heure sur terre.

Le point de distinction de cette espèce de loutre est sa tache spéciale de couleur blanche au niveau de son pelage. La loutre a pour voisin proche le ragondin.

A la découverte de la loutre en Ariège

L’habitat de la loutre s’appelle une catiche. La catiche est située au bord des rivières, généralement sous un arbre. La loutre peut soit s’approprier une catiche déjà habitée, soit s’en créer une.

Les loutres étaient dispatchées dans toute la France au 20ème siècle à l’exception de la Corse. Chassées pour leur fourrure, elles ont pratiquement disparu jusqu’à ce que la chasse soit rendue prohibée en 1970. Aujourd’hui, elles ont partiellement repeuplé la France.

La loutre peut aussi bien vivre sur la terre que dans l’eau et est généralement nocturne.

La reproduction de la loutre en Ariège

En dehors de la saison des amours, le mâle et la femelle ne vivent pas ensemble. Le temps de gestation est de deux mois. Avant la naissance des loutrons, le male quitte la femelle. Cette dernière met au monde deux ou trois loutrons et les élève seule.

Pour en savoir plus sur la reproduction des loutres, n’hésitez pas à consulter notre article.

 

Alimentation

La loutre chasse principalement dans l’eau puisqu’elle se nourrit majoritairement de poissons. Elle peut aussi aller sur la terre ferme pour y grignoter des insectes voir des fruits.

Menace

La loutre a du mal à survivre au milieu des constructions humines notamment du fait de la menace constituée par la pollution ou par les stations d’épuration. Si rien n’évolue en terme environnemental, cette espèce sera peut-être en voie de disparition dans quelques années.

Cette menace est d’autant plus forte que les produits chimiques qui sont versés dans les rivières tuent les loutres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *